Arbres. Peinture. Ly-Rose

Les Arbres

 

Mon rapport à l'arbre est très fort: arbres africains bien sur, mais aussi oliviers, chênes, pins parasols, acacias... Pour moi, ils sont les colonnes vertébrales du monde, nous racontent notre propre histoire, nous enseignent la sagesse et la verticalité.

Je travaille souvent en techniques mixtes, avec un finissage à la peinture à l'huile sur marouflage de papiers et empreintes afin de retrouver la texture de l'écorce, la nervure de la feuille, l'aspect plissé du tronc où s'enfouissent mes histoires. Ne cherchez pas à déchiffrer mes textes. Seul l'arbre peut les lire.

Ly-Rose

 

Arbres à palabres

 

"La terre africaine… brûlante, brûlée vive à l’heure actuelle, par son manque d’eau, son sida, sa course à la consommation, ses modèles occidentaux qui lui vont mal, Afrique essentielle mais en danger, vivier d’une jeunesse à l’énergie vitale débordante qui tente d’oublier son savoir ancestral et se fait violence, Afrique terre palpitante et pure, mais aussi poubelle et proie du reste de l’humanité. Afrique, tu meurs de soif le portable à la main !  Souviens toi de l'Arbre à palabres!

En Afrique, quand il y a un problème au village, on s’assoit sous l’arbre, et on parle, et ça peut durer des heures et des heures, chacun exposant son point de vue. L’arbre à palabres, c’est le lieu d’échanges et de communication par excellence. Sous l’arbre, s’opère la véritable lecture de la parole de l’autre.Dans ce monde de maintenant où la communication n’est plus forcément communicante, l’arbre me manque. Je le peins pour que les mots cessent d’être des reflets.»                                              Ly-Rose


Arbres rouges, Arbres en cage, Arbres à mots, une peinture très peinture à la palette flamboyante, un retour vers l’abstraction, la trace, le signe des choses, travail en couches successives où le végétal et le verbe s'emmêlent pour mieux donner sens à la possibilité d'un monde meilleur.                                                               N. Roussot